Catégories
Photos du Canada Photos du Québec

Le Jardin Jeanne-d’ Arc de nuit.

Le Jardin Jeanne-d'Arc lors de la fête nationale des Québécois le 24 juin 2022.
Le Jardin Jeanne-d’Arc lors de la fête nationale des Québécois le 24 juin 2022.

Pour la fête nationale des Québécois, les grands arbres du Jardin Jeanne-d ’Arc ont été illuminé en bleu, histoire de refléter les couleurs du drapeau québécois.

Le petit trépied portatif que je trimballais lors de la séance photo m’a grandement facilité la vie, car le manque de luminosité nécessitait une exposition passablement longue et une absence totale de mouvement. À l’arrière-plan, on aperçoit l’Hôtel Le Concorde Québec et son restaurant tournant.

Le Jardin Jeanne-d'Arc à Québec le soir de la St-Jean-Baptiste 2022.
Le Jardin Jeanne-d’Arc à Québec le soir de la St-Jean-Baptiste 2022.

Au centre du jardin se trouve une grande statue de Jeanne-d’Arc réalisée par la sculptrice américaine Anna Hyatt Huntington et offerte par celle-ci et son mari Archer Huntington en 1938.

Dans plusieurs publications et sites internet, on affirme que les donateurs de cette statue sont anonymes. Cela ajoute possiblement un peu de mystère à cette œuvre superbe, mais fait néanmoins ombrage au cadeau que le couple a offert en hommage au patriotisme et à la bravoure des combattants des batailles de 1759 et 1760.

Les deux photos ont été prises avec un appareil-photo plein format Canon 5DSr muni d’un objectif Canon EF 16-35mm f2.8L II USM. Cliquez sur le lien pour d’autres photos de Québec en été sur mon blogue.

Catégories
Photos du Canada

Brockville en Ontario.

Quartier historique de Brockville en Ontario.
Quartier historique de Brockville en Ontario.

Le secteur historique de Brockville en Ontario surprend par son architecture, ses grands arbres matures et la présence d’une marina très bien planifiée. Chaque fin de journée, de nombreux véhicules viennent se stationner le long de la promenade offrant une magnifique vue sur le fleuve St-Laurent près de l’archipel des Mille-Îles.

La photo ci-dessus montre un de ces vieux bâtiments recouverts de lierre et autres plantes grimpantes. La météo instable de cette journée a permis de capturer en arrière-plan un cumulus bourgeonnant (TCU), ce qui ajoute à l’ambiance générale.

Arbre isolé près du secteur historique de Brockville en Ontario.
Arbre isolé près du secteur historique de Brockville en Ontario.

Au hasard des promenades près du secteur historique de Brockville, nous avons aperçu cet énorme arbre isolé en bordure de rue. Même s’il n’est pas protégé par d’autres arbres environnants pour endurer les tempêtes et vents violents au courant des années, celui-ci a réussi à résister et atteindre sa maturité sans trop de dommages.

Les deux photos ont été prises avec un appareil-photo plein format Canon 5DSr.

Cliquez sur le lien pour d’autres photos des provinces canadiennes sur mon blogue.

Catégories
Photos du Canada Photos du Québec

La vieille cartoucherie dans la ville de Québec

Vieille cartoucherie dans la ville de Québec
Vieille cartoucherie dans la ville de Québec

La grande crise économique de 1929 a affecté plusieurs grandes familles fortunées de Québec. Une décennie plus tard, au moment de la Seconde Guerre mondiale, il était de nouveau possible de s’enrichir grâce à la fabrique de munitions.

La photo en noir et blanc ci-dessus montre la vieille cartoucherie de Québec qui tient toujours debout. Au premier plan, une publicité rappelle « qu’une image vaut mille mots … ». Heureux hasard!

Cliquez sur le lien pour d’autres photos de Québec en été.

Catégories
Simulation de vol

Atterrissages courts en simulation de vol sous MSFS 2020.

En approche pour l'Île d'Orléans
En approche pour l’Île d’Orléans

Le vol d’aujourd’hui consiste en deux atterrissages courts virtuels en utilisant le simulateur de vol MSFS 2020 (ou comme certains le nomment, FS2020). Nous nous poserons sur l’Île d’Orléans et sur le Parc des Champs-de-Bataille à Québec, en plein centre-ville.

Tout d’abord, j’admets que les vitres du Cessna C-170B sont sales. Pour plus de réalisme, le concepteur Carenado a laissé un peu de saleté ici et là pour montrer l’usure de l’appareil vieux de plusieurs décennies.

La photo ci-dessus montre l’Île d’Orléans vue du Cessna. Comme il n’y a pas de piste d’atterrissage mais un club de golf dans le secteur, nous allons utiliser les allées dégagées pour poser l’appareil. S’il y a un golfeur sur le terrain, j’ouvrirai la fenêtre et crierai, comme c’est l’usage, « Fore »!! (Falling Object Returning to Earth).

En finale pour l'Île d'Orléans
En finale pour l’Île d’Orléans

Nous sommes confortablement installés en finale pour la petite portion de terrain dégagé droit devant. Avec 40 degrés de volet, la vitesse de décrochage est particulièrement basse et l’atterrissage devrait se faire sans trop de problèmes.

Sur l'Île d'Orléans prêt pour le décollage
Sur l’Île d’Orléans prêt pour le décollage

Bien que l’espace dégagé ne soit pas bien large, la longueur disponible s’est avérée suffisante pour l’atterrissage, le roulage au sol et la manœuvre pour virer l’avion de 180 degrés pour son décollage vers Québec.

Décollage de l'Île d'Orléans avec un Cessna 170B
Décollage de l’Île d’Orléans avec un Cessna 170B

De retour en vol, direction Québec. Le décollage sur terrain mou nécessite environ 20 degrés de volet.

En route vers la ville de Québec
En route vers la ville de Québec

La ville de Québec est en vue. Dans le Cessna C-170B que j’ai piloté en 1981 à travers le Canada jusqu’à Edmonton, Alberta, il n’y avait pas d’aide à la navigation moderne installée à bord comme c’est le cas dans la photo ci-dessus, où le GPS aide le pilote à trouver son chemin. Le vol avait été effectué au moyen de 14 cartes VFR, sans plus. (Si cela vous intéresse, cliquez pour en savoir plus sur les histoires vécues de pilotage).

Hôtel le Concorde et son restaurant tournant, visible à droite
Hôtel le Concorde et son restaurant tournant, visible à droite

Nous sommes au-dessus des Plaines d’Abraham. Sur la photo ci-dessus, à droite, vous apercevez l’Hôtel le Concorde et son restaurant tournant. Nous allons possiblement perturber l’atmosphère tranquille du repas au moment de notre passage…

Le MNBAQ et le Parc des Champs-de-Bataille en vue
Le MNBAQ et le Parc des Champs-de-Bataille en vue

Ci-dessus, droit devant, les bâtiments gris représentent une portion du Musée National des Beaux-Arts de Québec (MNBAQ). Un peu plus loin se trouve le terrain dégagé du Parc des Champs-de-Bataille. En 1928, un an après sa traversée de l’Atlantique en solitaire, Lindbergh y atterrit. Il transportait un sérum pour tenter de sauver la vie de son ami Floyd Bennett.

Pouvons-nous aujourd’hui nous poser sur le Parc des Champs-de-Bataille, en plein cœur de la ville de Québec? Bien sûr que non. Mais c’est la beauté de la simulation de vol; on fait ce que l’on veut!

Cessna 170B sur le Parc des Champs-de-Bataille à Québec
Cessna 170B sur le Parc des Champs-de-Bataille à Québec

Une fois posé, on laisse l’avion décélérer graduellement puis on le retourne de 180 degrés pour le prochain décollage. Quand les vents sont faibles, il n’est pas nécessaire de se préoccuper de la direction du décollage.

Vue aérienne du Parc des Champs-de-Bataille de Québec avec le Cessna 170B sous MSFS 2020
Vue aérienne du Parc des Champs-de-Bataille de Québec avec le Cessna 170B sous MSFS 2020

Ci-dessus, une vue aérienne du Parc des Champs-de-Bataille, avec le Cessna C-170B virtuel prêt pour redécoller.

Vue partielle de la Ville de Québec en simulation de vol avec MSFS 2020
Vue partielle de la Ville de Québec en simulation de vol avec MSFS 2020

Une dernière photo, cette fois-ci avec quelques bâtiments supplémentaires. Le réalisme de la scène virtuelle avec FS2020 est tout de même étonnant!

J’espère que vous avez apprécié ces deux petits vols. N’hésitez pas à tenter les mêmes expériences, si le cœur vous en dit!

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour d’autres vol virtuels exigeants sur mon blogue.

Catégories
Simulation de vol

Vol virtuel avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Au décollage de la Rivière des Mille-Îles près de Marina Venise
Au décollage de la Rivière des Mille-Îles près de Marina Venise

Le vol d’aujourd’hui fait partie de la catégorie des vols virtuels standards de mon blogue. Le décollage s’effectue sur la Rivière des Mille-Îles au Québec. Il y aura un posé-décollé à Mirabel (CYMX) pour ensuite survoler le Québec et l’Ontario à destination de l’hydrobase de Cascades (CTY3).

En direction de l'aéroport international de Mirabel (CYMX) avec MSFS 2020
En direction de l’aéroport international de Mirabel (CYMX) avec MSFS 2020

En vol à basse altitude en direction de l’aéroport de Mirabel , pour un posé-décollé.

La piste de Mirabel (CYMX) est en vue
La piste de Mirabel (CYMX) est en vue

On aperçoit une des pistes de CYMX droit devant. Si un pilote virtuel ne la trouve pas assez longue pour effectuer son posé-décollé, c’est qu’un recyclage s’impose.

Posé-décollé effectué à l'aéroport de Mirabel au moyen du simulateur de vol MSFS 2020
Posé-décollé effectué à l’aéroport de Mirabel au moyen du simulateur de vol MSFS 2020

Décollage de Mirabel. C’est l’intérêt d’un avion amphibie; on peut se poser partout.

La météo virtuelle montre bien la différence entre la neige au nord et la végétation verte au sud.
La météo virtuelle montre bien la différence entre la neige au nord et la végétation verte au sud.

Par le travers de l’aéroport de Lachute (CSE4) (bâtiments en rouge au premier plan). Voler en avril au Québec permet de noter la démarcation entre les paysages encore blancs (la neige persiste) au nord et les terrains où tout a déjà fondu.

Au-dessus de Hawksbury en Ontario avec le simulateur de vol MSFS 2020
Au-dessus de Hawksbury en Ontario avec le simulateur de vol MSFS 2020

Le vol se poursuit vers l’hydrobase de Cascades (CTY3). La Rivière des Outaouais sépare le Québec de l’Ontario. L’appareil se trouve actuellement au-dessus de la ville de Hawksbury en Ontario, avec à gauche Hamilton Island.

Réalisme de la simulation de vol sous MSFS 2020
Réalisme de la simulation de vol sous MSFS 2020

La capture d’écran ci-dessus montre l’effet très réaliste du paysage virtuel, que ce soit au niveau de la météo virtuelle, des multiples tons de couleurs du sol et des ombrages sur le sol et sur l’avion causés par les éclaircies entre les nuages.

Survol du parc national de Plaisance au Québec avec MSFS 2020
Survol du parc national de Plaisance au Québec avec MSFS 2020

Au-dessus du Parc national de Plaisance , une propriété québécoise.

La visibilité diminue légèrement près de Gatineau (CYND)
La visibilité diminue légèrement près de Gatineau (CYND)

En descente pour 1500 pieds. Près de Gatineau, les conditions se détériorent légèrement. Mais ce sera de courte durée.

En virage pour la rivière Gatineau avec le simulateur de vol MSFS 2020
En virage pour la rivière Gatineau avec le simulateur de vol MSFS 2020

Virage à droite pour un amerrissage sur la rivière Gatineau. La destination est en vue.

Amerrissage sur la rivière Gatineau pour l'hydrobase de Wakefield (CTY3)
Amerrissage sur la rivière Gatineau pour l’hydrobase de Wakefield (CTY3)

L’avion progresse lentement vers l’hydrobase.

Hydrobase de Wakefield (CTY3) en vue aérienne avec MSFS 2020
Hydrobase de Wakefield (CTY3) en vue aérienne avec MSFS 2020

Il n’y a pas encore d’hydrobase virtuelle digne de ce nom pour Cascades sous Microsoft. À basse altitude, le pilote note qu’il ne survole qu’une photo avec des empreintes d’aéronefs. Une vue aérienne montre mieux l’emplacement et la localisation de l’hydrobase CTY3.

Bon vol à ceux qui désirent répéter l’expérience. Le trajet s’effectue sans difficulté et demeure intéressant tout au long du parcours.

Cliquez pour d’autres vols virtuels standards sur mon blogue.

Catégories
Photos du Québec

Geai bleu apprivoisé.

Geai bleu à Québec avec arachide.
Geai bleu à Québec avec arachide.

Ce Geai bleu est un des cinq membres d’une famille qui passe ses hivers à Québec dans notre voisinage. Ces oiseaux nous visitent pratiquement tous les jours pour obtenir un petit supplément nutritif. Et même lorsque l’hiver prend fin et que la nourriture devient facilement accessible, ils conservent l’habitude de s’arrêter quelques minutes dans le sorbier de Russie de notre cour arrière en attente de l’arachide quotidienne. La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSr. 

Catégories
Simulation de vol

La piste de Bugalaga (WX53) en Indonésie avec MSFS 2020

La piste de Bugalaga en Indonésie photographiée par Nico Sanchez.
La piste de Bugalaga en Indonésie photographiée par Nico Sanchez.

On peut classer les décollages et atterrissages sur la piste de Bugalaga (WX53) en Indonésie comme étant dans la catégorie des vols virtuels exigeants. La piste ne présente pas un défi extraordinaire, du fait de ses dimensions tout de même confortables de 1478 pieds par 75 pieds de large. Mais l’approche requière tout de même plus de doigté qu’une approche standard, surtout avec les arbres en finale et la forte pente.

Le vol d’aujourd’hui avec le simulateur de vol MSFS 2020 consiste à décoller et atterrir sur cette piste en pente. Pour ajouter au plaisir, le vol doit se faire durant des conditions météorologiques adverses. En effet, les orages programmés dans la météo virtuelle compliquent un peu plus la tâche du pilote virtuel, car il doit composer avec des rafales de vent et de la turbulence mécanique. Et pour ajouter au plaisir, le Pilatus normalement utilisé est remplacé par un Cessna Grand Caravan 208B. La photo ci-dessus représente la piste de Bugalaga dans la réalité.

La piste en pente de Bugalaga (WX53) avec le simulateur de vol MSFS 2020.
La piste en pente de Bugalaga (WX53) avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Ci-dessus, l’interprétation graphique en virtuel de cette piste située à 6233 pieds au-dessus du niveau de la mer (MSL) avec le Cessna prêt à décoller. Asobo (Microsoft) a fait du bon boulot.

Cessna Grand Caravan 208B prêt pour le départ de la piste en pente de Bugalaga avec MSFS 2020
Cessna Grand Caravan 208B prêt pour le départ de la piste en pente de Bugalaga avec MSFS 2020

La visibilité pourrait être meilleure, mais elle n’empêche pas le décollage de l’aéronef sur la piste 06.

Cessna Grand Caravan 208B au décollage de Bugalaga (WX53) avec MSFS 2020.
Cessna Grand Caravan 208B au décollage de Bugalaga (WX53) avec MSFS 2020.

Comme vous pouvez le constater, la marge d’erreur est mince pour cet aéronef moins performant que le Pilatus habituellement utilisé dans la réalité.

Orage en approche pour Bugalaga en simulation de vol.
Orage en approche pour Bugalaga en simulation de vol.

Immédiatement après le décollage, la préparation commence pour la procédure en éloignement et le virage à 180 degrés qui remettra l’aéronef en finale pour la piste 24. Les montagnes environnantes présentes requièrent toute l’attention du pilote.

Cessna Grand Caravan 208B en approche pour Bugalaga en simulation de vol.
Cessna Grand Caravan 208B en approche pour Bugalaga en simulation de vol.

Une visibilité acceptable mais de forts vents caractérisent l’approche vers Bugalaga.

La piste en pente virtuelle de Bugalaga est visible dans les montagnes.
La piste en pente virtuelle de Bugalaga est visible dans les montagnes.

La piste 24 devient progressivement visible dans les montagnes.

En finale pour Bugalaga (WX53) avec le simulateur de vol MSFS 2020.
En finale pour Bugalaga (WX53) avec le simulateur de vol MSFS 2020.

La vitesse avec volets sortis se situe autour de 82 nœuds.

Atterrissage sur la piste en pente de Bugalaga (WX53) avec MSFS 2020.
Atterrissage sur la piste en pente de Bugalaga (WX53) avec MSFS 2020.

Le Cessna Grand Caravan C208B s’apprête à toucher le sol. On peut voir la forte pente de la piste, qui s’accentue encore davantage vers la fin du trajet.

Cessna Grand Caravan 208B sur la piste de Bugalaga en Indonésie.
Cessna Grand Caravan 208B sur la piste de Bugalaga en Indonésie.

Une fois atterri, le pilote virtuel doit conserver suffisamment de vitesse pour gravir la butte en fin de piste.

Cessna Grand Caravan 208B après un atterrissage à Bugalaga en simulation de vol.
Cessna Grand Caravan 208B après un atterrissage à Bugalaga en simulation de vol.

Une dernière capture d’écran montrant l’aéronef ayant franchi la dernière butte à la fin de la piste 24. Le vol est de courte durée, mais nécessite toute votre attention. Bonne chance à ceux qui tenteront l’expérience!

Catégories
Simulation de vol

Vol virtuel exigeant en Idaho utilisant MSFS 2020.

Carte MSFS 2020 pour un vol virtuel de 3U2 vers C53 aux États-Unis.
Carte MSFS 2020 pour un vol virtuel de 3U2 vers C53 aux États-Unis.

Le vol virtuel s’effectue entre l’aéroport de Johnson Creek (3U2) et la piste de Lower Loon Creek (C53) aux États-Unis, en utilisant le simulateur de vol MSFS 2020. La carte du logiciel montre le type d’avion choisi, un CubCrafters X Cub sur flotteurs, de même que la trajectoire au-dessus des montagnes de l’Idaho.

L’idée d’utiliser un avion amphibie pour ce vol est un peu saugrenue, mais le but est de compliquer un peu la tâche du pilote en rajoutant du poids à l’appareil.

L'aéroport de Johnson Creek (3U2) avec MSFS 2020.
L’aéroport de Johnson Creek (3U2) avec MSFS 2020.

L’aéroport de Johnson Creek (3U2) est une création de la compagnie Creative Mesh. Il est charmant, avec ici et là des tentes plantées près des avions. La piste est longue de 3480 pieds par 150 de large. Elle est orientée sur un axe 17/35 et tout de même assez élevée à 4960 pieds au-dessus du niveau de la mer (MSL).

CubCrafters X Cub amphibie au décollage de l'aéroport virtuel de Johnson Creek (3U2) avec le simulateur de vol MSFS 2020.
CubCrafters X Cub amphibie au décollage de l’aéroport virtuel de Johnson Creek (3U2) avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Étant donné l’altitude de départ, il ne faut pas oublier d’ajuster le mélange air/essence pour ne pas perdre de puissance au décollage, d’autant plus qu’en bout de piste se trouve une montagne et que les flotteurs augmentent le poids de ce petit appareil. Le fait que le vol s’effectue en été et à une altitude un peu plus élevée que la normale constitue un dernier obstacle à la performance de l’avion puisque l’air est moins dense.

Décollage de l'aéroport virtuel 3U2 Johnson Creek avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Décollage de l’aéroport virtuel 3U2 Johnson Creek avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Les montagnes à proximité de la piste présentent un obstacle important. Le pilote virtuel doit utiliser le meilleur angle de montée possible sans se préoccuper de la route à suivre conseillée par le GPS. On conserve les volets légèrement sortis pendant la montée initiale.

Survol des montagnes de l'Idaho en simulation de vol sous MSFS 2020.
Survol des montagnes de l’Idaho en simulation de vol sous MSFS 2020.

Une fois à une altitude sécuritaire et de nouveau sur la route suggérée par le GPS, on jouit davantage de la vue qu’offrent les spectaculaires montagnes de l’Idaho. Durant toute la montée, il aura fallu ajuster le mélange air-essence et l’altimètre (« B » sur MSFS 2020).

Un CubCrafters X Cub sur flotteurs survole les montagnes de l'Idaho en simulation de vol sous MSFS 2020.
Un CubCrafters X Cub sur flotteurs survole les montagnes de l’Idaho en simulation de vol sous MSFS 2020.

Une altitude de presque 10,000 pieds ASL permet de survoler les montagnes sans risque de collision.

Descente dans la vallée vers la piste de Marble Creek ID8 en simulation de vol.
Descente dans la vallée vers la piste de Marble Creek ID8 en simulation de vol.

Au moment opportun, lorsque les petits aéroports environnants et la rivière apparaissent sur le GPS, on quitte notre route jusqu’ici en ligne droite et on s’enligne dans la vallée pour survoler la rivière jusqu’à notre destination. On évite ainsi les montagnes environnantes. Dans la photo ci-dessus, la descente a déjà commencé, avec forcément un nouveau réglage graduel du mélange air-essence.

Survol de l'aéroport virtuel de Marble Creek (ID8) en Idaho avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Survol de l’aéroport virtuel de Marble Creek (ID8) en Idaho avec le simulateur de vol MSFS 2020.

On survole un premier petit aéroport. La photo ci-dessus montre les avions stationnés sur la piste du Marble Creek airport (ID8) https://skyvector.com/airport/ID8/Marble-Creek-Airport  , dont la dimension est de 1160 x 20. Pour ceux qui seraient intéressés à y tenter un atterrissage, l’orientation de la piste est 03/21 et l’altitude de 4662 pieds MSL.

Survol de l'aéroport Thomas Creek (2U8) en Idaho avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Survol de l’aéroport Thomas Creek (2U8) en Idaho avec le simulateur de vol MSFS 2020.

En route vers notre destination finale, on survole également à basse altitude l’aéroport de Thomas Creek (2U8). Aéroport est un bien grand mot…

Survol de la rivière vers la piste de Lower Loon Creek avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Survol de la rivière vers la piste de Lower Loon Creek avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Les montagnes de chaque côté de la rivière exigent une attention soutenue, car les faibles performances d’un petit avion équipé de flotteurs ne permettent pas de corriger facilement des erreurs de navigation.

Au moment où la piste deviendra soudainement visible, l’avion ne sera pas dans l’axe mais à 90 degrés de la trajectoire idéale. Il faudra rapidement virer à gauche dans la vallée, faire un virage de 180 degrés assez serré vers la droite pour éviter les montagnes et se remettre dans l’axe pour atterrir. Ce n’est qu’à ce moment que l’on sortira le train d’atterrissage.

En finale pour Lower Loon Creek avec le simulateur de vol.
En finale pour Lower Loon Creek avec le simulateur de vol.

En finale pour la piste en terre et gazon de Lower Loon Creek (C53). Elle se situe à 4084 pieds MSL et n’a que 1200 pieds de long par 25 pieds de large. À noter que l’approche doit s’effectuer sur la piste 16 lorsque possible.

Un avion virtuel CubCrafters X Cub amphibie sur la piste de Lower Loon Creek C53 avec MSFS 2020.
Un avion virtuel CubCrafters X Cub amphibie sur la piste de Lower Loon Creek C53 avec MSFS 2020.

Comme toujours, un avion stabilisé en finale facilite l’atterrissage, peu importe les conditions.

CubCrafters X Cub amphibie stationné à l'aéroport virtuel de Lower Loon Creek C53 en simulation de vol.
CubCrafters X Cub amphibie stationné à l’aéroport virtuel de Lower Loon Creek C53 en simulation de vol.

On stationne l’appareil et profite de quelques moments de repos. Aujourd’hui, il n’y a personne d’autres ici. Mais ce n’est pas toujours le cas dans la vraie vie, comme en témoigne ce vidéo d’un atterrissage à Lower Loon Creek.

Cliquez sur le lien pour d’autres vols virtuels exigeants sur mon blogue.

Catégories
Simulation de vol

Vol virtuel autour de Key West avec MSFS 2020.

L'aéroport virtuel de Key West (KEYW) par FSDreamteam pour le simulateur de vol MSFS 2020.
L’aéroport virtuel de Key West (KEYW) par FSDreamteam pour le simulateur de vol MSFS 2020.

Voici l’aéroport de Key West (KEYW) en Floride, tel que reproduit pour la simulation de vol par FSDreamteam pour le simulateur de vol Microsoft MSFS 2020.

Il y a un avantage certain à acquérir cet aéroport virtuel plutôt que d’utiliser celui de MSFS 2020. En effet, l’aéroport KEYW de FSDreamteam ne vient pas seul : la compagnie offre en accompagnement et pour le même prix deux autres sites: Fort Jefferson et le phare de Loggerhead.

Un petit vol virtuel avec un Cessna C-172 sur flotteurs permet de survoler ces sites et d’amerrir lorsque cela semble approprié.

Au décollage de Key West KEYW avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Au décollage de Key West KEYW avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Le décollage de Key West s’effectue sous une météo idéale.

Une partie du Wildlife National Refuge de Key West aux États-Unis avec MSFS 2020.
Une partie du Wildlife National Refuge de Key West aux États-Unis avec MSFS 2020.

Peu de temps après le décollage et établis à 3000 pieds d’altitude, nous survolons le refuge faunique national de Key West.

En descente pour Fort Jefferson avec MSFS 2020
En descente pour Fort Jefferson avec MSFS 2020

Le Garmin G-1000 permet un vol stable pendant les captures d’écran.

Survol de Fort Jefferson à Key West avec MSFS 2020.
Survol de Fort Jefferson à Key West avec MSFS 2020.

Voici le Fort Jefferson photographié alors que le Cessna vole à environ 1500 pieds ASL. Les vents ont augmenté légèrement et de l’écume devient visible sur les vagues.

Survol du phare de Loggerhead à Key West en utilisant le simulateur de vol MSFS 2020.
Survol du phare de Loggerhead à Key West en utilisant le simulateur de vol MSFS 2020.

Un peu plus loin sur la route de vol se trouve le phare de Loggerhead. La plage est belle et en pente douce. Il sera donc possible d’amerrir, de sortir le train d’atterrissage une fois dans l’eau, et de se stationner sur la plage.

Amerrissage près de Loggerhead Lighthouse à Key West, avec MSFS 2020.
Amerrissage près de Loggerhead Lighthouse à Key West, avec MSFS 2020.

L’amerrissage se fait sans trop de difficulté.

Sur la plage avec le phare de Loggerhead en Floride, avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Sur la plage avec le phare de Loggerhead en Floride, avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Avec un peu de puissance du moteur, il est possible de sortir de l’eau et de se stationner sur la plage pour quelque temps. Après avoir éteint le moteur, le simulateur de vol MSFS 2020 permet au pilote d’écouter le bruit des vagues et du vent de façon réaliste. S’il y a des oiseaux dans les environs, il sera également possible de les entendre.

Pour ceux qui veulent répéter l’expérience, il ne s’agit que de programmer le point de départ dans MSFS 2020 comme étant KEYW et la destination KYW1 (Fort Jefferson). Une fois par le travers de Fort Jefferson, continuez tout droit pour quelques minutes et vous arrivez au phare de Loggerhead. Prenez quelques instants pour relaxer et écouter les vagues avant de redécoller…!

Cliquez sur le lien pour d’autres vols virtuels standards sur mon blogue utilisant soit MSFS 2020 ou FSX.

                                                                                  

Catégories
Simulation de vol

Elk River (NC06) vers Mountain Air County Club (2NC0) avec MSFS 2020.

Prêt pour le départ à l'aéroport virtuel de Elk River (NC06) conçu par Cloud Studio.
Prêt pour le départ à l’aéroport virtuel de Elk River (NC06) conçu par Cloud Studio.

Le vol virtuel d’aujourd’hui, d’une durée de vingt minutes, s’effectue en utilisant le logiciel de simulation de vol de Microsoft MSFS 2020. L’aéroport virtuel de Elk River (NC06) aux États-Unis, modélisé ici par la compagnie Pilot’s, se situe à environ 3468 pieds (ft) au-dessus du niveau de la mer (MSL). Sa piste 12/30 en pente accommode de nombreux types d’aéronefs puisque ses dimensions font tout de même 4600 pieds de long par 75 pieds de large. Un club de golf se trouve à proximité des installations aéroportuaires.

La piste en pente de l'aéroport de Elk River (NC06) avec le simulateur de vol MSFS2020.
La piste en pente de l’aéroport de Elk River (NC06) avec le simulateur de vol MSFS2020.

En regardant au loin, on réalise que l’extrémité de la piste 30 monte rapidement. Le voyage vers l’aéroport de Mountain Air County Club (2NC0), modélisé par Cloud Studio, s’effectue avec un monomoteur de type Cubcrafters NX Cub.

En route vers l'aéroport Mountain Air County Club (2NC0) depuis Elk River (NC06) avec MSFS 2020.
En route vers l’aéroport Mountain Air County Club (2NC0) depuis Elk River (NC06) avec MSFS 2020.

En vol direct avec le GPS, le pilote virtuel monte autour de 7000 pieds msl pour éviter les montagnes environnantes. Il importe donc d’ajuster le mélange air/essence (mixture) en montée et en descente pour la destination. On règle également l’altimètre (la touche “B” pour plus de rapidité) lorsque l’on s’éloigne du point de départ. Près des sommets, on expérimente de la turbulence mécanique, ce qui est normal.

Vue aérienne de l'aéroport de Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot's.
Vue aérienne de l’aéroport de Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot’s.

La photo ci-dessus montre l’aéroport virtuel de Mountain Air County Club (2NC0) avec le simulateur de vol MSFS 2020. Là également se trouve une piste en pente. Elle est de 2900 pieds de long et seulement 50 pieds de large. Un terrain de golf entoure cet aéroport situé à 4432 pieds msl. Les vents étant légers, l’approche se fera sur la piste 14.

En finale pour la piste en pente de l'aéroport Mountain Air County Club (2NC0) en utilisant MSFS 2020.
En finale pour la piste en pente de l’aéroport Mountain Air County Club (2NC0) en utilisant MSFS 2020.

En approche finale, on aperçoit facilement l’angle en montée que fait cette piste d’atterrissage un peu plus endommagée que celle de Elk River.

Une vue de la falaise au seuil de la piste 32 de l'aéroport Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot's pour MSFS 2020.
Une vue de la falaise au seuil de la piste 32 de l’aéroport Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot’s pour MSFS 2020.

En roulant  jusqu’à la fin de la piste 14, on note la falaise qui attend le pilote n’ayant pas bien préparé son atterrissage. Pas de pardon!

Vue en hauteur de l'aéroport Mountain Air County Club (2NC0) avec le simulateur de vol MSFS 2020.
Vue en hauteur de l’aéroport Mountain Air County Club (2NC0) avec le simulateur de vol MSFS 2020.

Une vue en hauteur montre le seuil de la piste 14 et les bâtiments associés au club de golf. Quelques pilotes amateurs de golf ont déjà stationné leur appareil à gauche de la piste 14. Pour cette capture d’écran, j’ai utilisé l’excellent drone de X-BOX.

Bâtiments et fleurs de l'aéroport Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot's pour MSFS 2020.
Bâtiments et fleurs de l’aéroport Mountain Air County Club (2NC0) conçu par Pilot’s pour MSFS 2020.

Une dernière photo montre les bâtiments et les fleurs associés au club de golf. On entend sans peine les enregistrements d’oiseaux qui agrémentent la scène. Les amateurs de simulation de vol désirant répéter l’expérience ont intérêt à faire ce vol en VFR pour avoir les sommets des montagnes à l’œil lors de l’approche.

Cliquez sur le lien pour d’autres vols virtuels exigeants sous MSFS 2020 et FSX sur mon blogue.