Archives de mot-clé : technique de photographie

Val-Bélair et les couleurs d’automne

Chaise et maison aux couleurs d'automne
Chaise et maison aux couleurs d’automne

Cette année, j’ai recherché de nouveaux endroits pour capturer les couleurs de l’automne au Québec. Je suis passé par Val-Bélair et me suis arrêté près d’une maison qui me semblait abandonnée. L’endroit semblait anodin mais les couleurs de la chaise et de la porte, avec en arrière-plan un arbre aux couleurs de l’automne, ont permis de composer cette première photo.

Arbres multicolores de Val-Bélair
Arbres multicolores de Val-Bélair

Sur le chemin entre Val-Bélair et l’Ancienne-Lorette, je suis passé devant une forêt aux coloris incroyables. La photo ci-dessus représente une section de cette forêt magnifique.

Val-Bélair en automne
Val-Bélair en automne

Val-Bélair est une région où la ville et la campagne se mélangent naturellement. Il était donc de mise de composer une photo avec tracteur et voiture. Les feuilles aux couleurs d’automne servent de cadre naturel aux véhicules. L’ouverture de l’appareil-photo Canon 5DSR était passablement limitée, de façon à créer un flou autant à l’avant-plan qu’à l’arrière-plan.

Pêche matinale à Ogunquit, Maine.

Pêche matinale à Ogunquit, Maine.
Pêche matinale à Ogunquit, Maine.

Un pêcheur profite de cette belle matinée pour tenter d’attraper un Bar Rayé de l’Atlantique.

Étant donné que le pêcheur sera là pour une longue période, j’ai le temps d’installer un trépied sur la plage et d’utiliser mon téléobjectif Canon pour rapprocher l’homme artificiellement. Il vaut la peine d’attendre un peu que des goélands passent devant l’objectif de la caméra. Cela ajoute toujours un peu plus de vie à la scène.

La perspective compressée offerte par le téléobjectif et le recadrage significatif lors du traitement de la photo permettent de rapprocher les maisons visibles le long des plages d’Ogunquit et de Wells, aux États-Unis.

Pêcheur d'Ogunquit avec un Bar Rayé de l'Atlantique
Pêcheur d’Ogunquit avec un Bar Rayé de l’Atlantique

Le Bar Rayé de l’Atlantique peut mesurer jusqu’à 1.5 mètre et peser jusqu’à 35 kg. Les lois concernant la pêche changent selon les États. Je crois que dans le Maine, le pêcheur ne peut garder une prise si elle n’a pas au moins 71 cm de longueur.

Bien que je sois passablement loin du pêcheur, il s’est tout de même aperçu de ma présence. Il se retourne et montre fièrement le Bar Rayé qu’il vient de pêcher. Quelques secondes plus tard, il le remet à l’eau, la longueur du poisson n’étant pas suffisante pour qu’il ait le droit de le garder.

https://www.fisheries.noaa.gov/species/atlantic-striped-bass

Le Château Lake Louise et Mount Richardson.

Vue du Château Lake Louise et des montagnes environnantes.
Vue du Château Lake Louise et des montagnes environnantes.

La photo ci-dessus montre le Château Lake Louise et, en arrière-plan, Mount Richardson. Sur Lake Louise, nous sommes en Alberta, mais derrière nous, la Colombie-Britannique n’est qu’à environ cinq kilomètres.

La photo a été prise durant l’été 2018, au moment où de très nombreux feux de forêt étaient en activité dans l’ouest du Canada. Heureusement pour nous, la fumée n’avait pas encore atteint le secteur de Lake Louise lors de la prise de la photo. Quelques jours plus tard, la visibilité devenait très mauvaise et la qualité de l’air dans le secteur diminuait dramatiquement.

Au moment de la photo, le temps était passablement nuageux et j’ai attendu qu’un dernier rayon de soleil éclaire une partie du Château Lake Louise pour prendre la photo. Il y avait désormais un plus grand contraste de couleurs entre le bâtiment et les montagnes en arrière-plan.

Il me semblait également important d’inclure le canot avec ses passagers pour ajouter du dynamisme à la scène. La composition photographique a été conçue de façon à ce que l’on puisse apercevoir pleinement les reflets de la partie éclairée de l’hôtel sur le lac.

Pour effectuer une photo acceptable à cette heure de la journée et sur un canot en mouvement, j’ai utilisé un objectif Canon EF85mm f/1.2L II USM monté sur un appareil-photo Canon 5DSR. La très grande luminosité de l’objectif a permis de conserver l’ISO à 200, limitant le grain photographique.

La vitesse d’obturation a été ajustée à 1/5000 pour compenser les mouvements de l’embarcation et les effets du vent. De façon à rendre justice à la scène pour cette photographie de paysage, le format 16 X 9 a été choisi plutôt que le 3X2 standard d’un capteur plein format.

Pour d’autres photos du Canada, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Une vue partielle de Lake Agnes, Alberta 2018.

Une vue partielle de Lake Agnes, Alberta 2018.
Une vue partielle de Lake Agnes, Alberta 2018.

La photo ci-dessus montre une vue partielle de Lake Agnes prise en 2018.  La composition photographique s’attarde surtout aux éléments qui renforcent les lignes diagonales traversant la scène. La branche au premier plan sert également la composition en suivant le reflet des roches dans l’eau.

Le nombre limité de couleurs principales dans la photo permet également de mieux observer le trajet des diagonales à travers le paysage.

Au premier plan, à l’extrême droite, quelques personnes suivent le sentier le long de Lake Agnes dans le but d’effectuer l’ascension du Devil’s Thumb (arrière-plan) ou du plus populaire Big Beehive.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un téléobjectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM.

Pour d’autres photos du Canada, cliquez sur les liens suivants de mon blogue:

Une photo du Yacht Club de Kelowna au crépuscule.

Le Yacht Club de Kelowna, Colombie-Britannique, en fin de soirée.
Le Yacht Club de Kelowna, Colombie-Britannique, en fin de soirée.

Pour cette photo du Yacht Club de Kelowna, en Colombie-Britannique, je me suis attardé davantage à une impression des lieux plutôt qu’à un photo-reportage où l’on peut voir le club nautique en entier avec tous les quais et embarcations.

Les mots Kelowna Yacht Club et les embarcations étant évidents au moyen-plan, je ne croyais pas nécessaire d’en rajouter. Je me suis tout de même assuré de positionner la tente dans le coin supérieur droit de la photo, car elle annonce le sujet de la photo et elle est bien éclairée.

La composition photographique devait inclure des éléments de la nature environnante qui font la réputation de Kelowna. Les bateaux sont donc encadrés par les rochers et les herbages au premier plan, alors que les montagnes sont visibles en arrière-plan.

Pour réussir la photo à cette heure tardive, un trépied était nécessaire. Il a cependant fallu limiter le temps d’exposition à cause des vents, pour éviter le flou de bougé. La vitesse d’obturation a donc été de 3.2 secondes et l’ISO ajustée à 320 pour limiter le grain photographique.  L’ouverture à 13 a permis une profondeur de champ suffisante pour offrir une bonne netteté de l’image.

L’objectif utilisé était un Canon EF 24-70mm f/2.8L USM monté sur un appareil-photo plein format Canon 5DSR. La focale pour cette photo était de 32mm. La visibilité était un peu limitée par les feux de forêt faisant rage dans la région, mais les noyaux de condensation supplémentaires présents dans l’air ont permis d’obtenir de très belles couleurs dans le ciel.

Pour d’autres photos du Canada, cliquez sur les liens suivants de mon blogue:

Nature glacée de l’hiver 2019 à Québec.

Reflets naturels dans la pluie verglaçante durant l'hiver 2019 à Québec.
Reflets naturels dans la pluie verglaçante durant l’hiver 2019 à Québec.

La pluie verglaçante tombée à Québec durant l’hiver 2019 n’a pas que des effets négatifs. Pour les amateurs de photographie, elle représente une occasion en or de travailler sur des sujets éphémères.

Le bleu visible dans la glace représente les reflets du magnifique ciel d’hiver dont je profitais pour l’occasion. Dans la photo grandeur nature, il est même possible de voir dans les reflets glacés une image des bouleaux entourant la scène.

Pour éviter toute distraction, l’arrière-plan a délibérément été gardé flou au moyen d’une ouverture réglée à 3.5. Étant donné la force des vents, la vitesse d’obturation était nécessairement plus élevée, soit 1/6400. L’ISO a volontairement été limitée à 250, pour conserver  la qualité de la photo lors de l’agrandissement ultérieur. Le capteur plein format de 50.6 mégapixels offrait une grande flexibilité pour le traitement numérique.

La photo a été captée avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un téléobjectif Canon EF 70-200mm f/2.8L II USM. Je n’avais que cet objectif sous la main au moment de ma promenade dans la nature. La focale était de 200mm avec le stabilisateur activé et un réglage 1.2 mètres/infini plutôt que le traditionnel 2.5 mètres/infini.

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Le MS Zuiderdam en visite dans le Port de Québec.

Le navire Zuiderdam ancré dans le Port de Québec à l'automne 2018.
Le navire Zuiderdam ancré dans le Port de Québec à l’automne 2018.

Durant une belle journée d’automne à Québec, un détour s’impose par la promenade des Gouverneurs. Cette promenade est accessible par la terrasse Dufferin et le parc des Champs-de-Bataille. L’escalier compte quelques centaines de marches, mais l’effort en vaut la peine.

À cette période de l’année, plusieurs bateaux de croisière, dont le MS Zuiderdam, accostent au Port de Québec. Pour les amateurs de photographie, cela ajoute un intérêt supplémentaire.

La composition photographique de la photo ci-dessus demandait passablement d’attention car il était nécessaire d’inclure plusieurs éléments essentiels en évitant cependant de trop charger la photo.

La difficulté principale était la très grande différence de luminosité entre l’arrière-plan et l’arbre au premier plan. L’utilisation de fichiers RAW a été essentielle lors du travail de correction de luminosité avec Photoshop. La photo a été effectuée au moyen d’un appareil-photo Canon 5DSR.

Le navire de croisière Zuiderdam a une capacité de 1916 passagers et a effectué sa première croisière en 2002. Il appartient à la Holland America Line. Plusieurs œuvres d’art se trouvent à bord, dont un tableau de la reine Béatrix (sans surprise!) peint par l’artiste Andy Warhol.

Pour d’autres photos de navires, cliquez sur le lien suivant dans mon site:

Photographie de navires

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Photographie de rue dans le Vieux-Québec.

Jeu de fontaines d'eau dans le Vieux-Québec.
Jeu de fontaines d’eau dans le Vieux-Québec.

Ce garçon vérifie la température de l’eau avant de se lancer à travers les jets d’eau de la fontaine située tout près de l’Hôtel de Ville de Québec, dans le Vieux-Québec.

La lumière des jets d’eau a nécessité une correction d’exposition de +1/3. La vitesse d’obturation a été fixée à 1/80, ce qui permettait de voir le garçon clairement au moment où il était momentanément moins actif. Cette vitesse permettait également de faire ressortir l’effet des jets d’eau tout en limitant l’ISO à 1250, même avec aussi peu de lumière. L’ouverture n’était que de 6.3, juste ce qui était nécessaire pour couvrir la scène.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un objectif Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM.

L’heure bleue dans le Vieux-Québec.

Belle soirée dans le Vieux-Québec.
Belle soirée dans le Vieux-Québec.

La lumière est toujours intéressante lorsque l’on photographie juste avant la nuit ou un peu avant le lever du soleil. La scène ci-dessus a été captée dans le Vieux-Québec durant l’été 2018. L’utilisation d’un objectif requérant exceptionnellement peu de lumière, le Canon EF 85mm f/1.2L II USM monté sur un Canon 5DSR a facilité la tâche.

Je désirais m’assurer que les gens n’étaient pas que des ombres furtives et que les effets de l’eau en mouvement dans les fontaines étaient visibles. La vitesse d’obturation fut ajustée à 1/50 sec et l’ISO augmentée à 6400. L’ouverture était limitée à 4.5 pour respecter la vitesse d’obturation choisie. La photographie est toujours une question de compromis…!

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

https://francoisouellet.ca/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-au-printemps/https://francoisouellet.ca/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-en-ete/

La foule sur les Plaines d’Abraham lors du Festival d’été 2018

Foule sur les Plaines d'Abraham, à Québec, lors du Festival d'été de Québec 2018.
Foule sur les Plaines d’Abraham, à Québec, lors du Festival d’été de Québec 2018.

La foule étant considérable à chacun des spectacles du Festival d’été de Québec 2018, j’ai choisi de l’utiliser pour composer une photo ne comportant que deux sujets. Au premier plan, un des arbres des Plaines d’Abraham. L’arbre crée une diagonale qui traverse la photo et, en même temps, aide à équilibrer les couleurs dans la photo.

En arrière-plan, la foule, sans aucune autre distraction. Les gens remplissent chaque coin disponible de la photo. Ce sont eux qui animent la photo. C’est également grâce à leur présence massive que le Festival d’été de Québec est un succès chaque année.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un objectif Canon 70-200 f2.8L IS II USM . La longueur focale était de 200mm et la vitesse d’obturation 1/250. Malgré la focale de 200 mm, les gens étaient encore trop loin et difficiles à discerner.

Le but étant de recadrer de façon importante l’image pour rapprocher les gens, l’ISO se devait d’être passablement bas. Il est donc ici de 640. Il ne restait qu’une possibilité d’ouverture à 5.0, ce qui convenait parfaitement au sujet. La capacité du capteur plein format de 50.6 mégapixels du Canon 5DSR a facilité le reste du travail au moment du recadrage.

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :