Archives de l’étiquette : Vieux-Québec

La photographie à l’hiver 2020 dans le Vieux-Québec (3)

Place d'Youville sous la neige modérée. Vue de la Porte St-Jean, hiver 2020.
Place d’Youville sous la neige modérée. Vue de la Porte St-Jean, hiver 2020.

La technique de photographie adoptée ci-dessus utilise le cadre offert par la porte St-Jean pour cadrer la photo principale montrant Place d’Youville et ses bâtiments au moment où tombent de fortes chutes de neige.

Cette photographie de nuit en hiver représente plusieurs défis, dont la nécessité de montrer les flocons de neige tombant devant les phares des voitures en mouvement tout en respectant la luminosité naturelle des bâtiments en arrière-plan.

Les deux piétons déambulant sur la rue St-Jean ajoutent une touche humaine et de la profondeur à la scène.

La photo ci-dessous représente une partie du Pub St-Patrick avec quelques-unes de ses décorations de Noël lors de la tempête de neige du 7 février 2020. Le Vieux-Québec regorge de bâtiments décorés longtemps après la période des Fêtes.

Piéton devant le Pub St-Patrick dans le Vieux-Québec, hiver 2020
Piéton devant le Pub St-Patrick dans le Vieux-Québec, hiver 2020

La photo a été prise juste avant la tombée de la nuit, car la lumière y est alors particulièrement douce. J’ai attendu le passage d’une rare piétonne pour ajouter un peu d’humanité à la scène.

 La composition photographique tient compte des deux lignes diagonales qui partent des coins supérieur et inférieur gauches et se rejoignent du côté droit de la photo, à peu près en son centre.

La lumière diffuse provenant d’un lampadaire situé à droite et hors du cadre de la photo ajoute un peu de chaleur à cette scène hivernale.

Les photos ont été prises avec un appareil-photo plein format Canon 5DSr.

https://www.bhphotovideo.com/c/product/1119027-REG/canon_0582c002_eos_5ds_r_dslr.html

 

La photographie à l’hiver 2020 dans le Vieux-Québec (2)

Ruelle du Vieux-Québec hiver 2020
Ruelle du Vieux-Québec hiver 2020

Les quelques décorations de Noël encore restantes dans le Vieux-Québec agrémentent la scène hivernale de cette journée de tempête de neige du 7 février 2020. La composition photographique est facilitée par la présence de plusieurs éléments offrant de l’intérêt : la couleur des lumières du sapin et son reflet sur la neige, les lampadaires jaunâtres en série, les personnages au fond de la scène, la fumée s’échappant d’un côté du bâtiment et l’heure bleue, cette période magique de la journée où l’on voit encore la couleur du ciel quelques minutes avant la nuit.

Tempête de neige dans le Vieux-Québec en 2020
Tempête de neige dans le Vieux-Québec en 2020

La photo en noir et blanc ci-dessus a reçu un traitement infrarouge. De cette façon, les personnages passant devant les phares de la voiture sont bien visibles, tout en permettant également de bien distinguer les objets environnants. La photographie de nuit avec des personnages en mouvement et des contrastes lumineux aussi dramatiques exige un ISO plus élevé si on ne veut pas laisser de côté des objets qui présenteraient un intérêt pour la composition photographique.

Malgré tout, les phares de la voiture causent des erreurs de lecture de l’appareil-photo qui interprète mal la luminosité moyenne de la scène. Sans traitement numérique de l’image, les bâtiments environnants seraient tous extrêmement foncés. L’utilisation de l’infrarouge règle une partie du problème.

Les photos ont été prises avec un Canon 5DSr.

La photographie à l’hiver 2020 dans le Vieux-Québec (1)

Le Vieux-Québec durant la tempête de février 2020
Le Vieux-Québec durant la tempête de février 2020

Un projet de photographie en hiver peut consister à planifier une session photo lors d’une bonne grosse tempête de neige. Les prochains quelques articles ayant trait à la photographie concerneront la tempête de neige qui a eu lieu le 7 février 2020 à Québec.

La photo ci-dessus a été prise près de Côte de la Fabrique, dans le Vieux-Québec, après la tempête du 7 février 2020 qui a laissé 35 centimètres de neige. J’ai privilégié le traitement de la photo en noir et blanc car, pour cette scène de tempête de neige, les couleurs n’ajoutaient rien de significatif allant même jusqu’à distraire le spectateur.

La technique de photographie du noir et blanc oppose ici très bien les formes sombres et claires. La piétonne et les phares de véhicules ressortent beaucoup mieux et l’effet de poudrerie près des bâtiments se distingue davantage.

Déneigement retardé dans le Vieux-Québec.
Déneigement retardé dans le Vieux-Québec.

Les marées contribuent parfois au ralentissement du déneigement après une tempête de neige dans le secteur de la haute-ville du Vieux-Québec. Difficile à croire quand on connaît la hauteur du Cap Diamant par rapport au fleuve…!

Si la tempête se produit au moment de fortes marées, il y peut y avoir débordement du fleuve St-Laurent sur certaines sections de l’autoroute en basse-ville. Les camions chargés de ramasser la neige doivent alors effectuer un long détour qui les ramènent dans des secteurs déjà affectés par la congestion automobile et où les limites de vitesse sont considérablement moindres.

Pendant que la souffleuse est sur place et prête à dégager les rues du Vieux-Québec, les camions se font attendre… (À suivre).

Créations éphémères dans le vieux-québec.

Vieux-Québec automne 2018
Vieux-Québec automne 2018

Les créations éphémères occupent de nombreux espaces du Vieux-Québec, et ce, durant chaque saison de l’année. Quelques semaines et le tout disparaît à jamais. L’amateur de photographie et d’effets spéciaux doit donc arpenter les nombreux secteurs de la ville afin de capter les créations de son goût au bon moment!

L’automne dans le quartier Petit-Champlain à Québec.

Atmosphère d'automne dans le quartier Petit-Champlain, Vieux-Québec, 2018.
Atmosphère d’automne dans le quartier Petit-Champlain, Vieux-Québec, 2018.

Les résidents de la ville de Québec notent une grande affluence de touristes dans le quartier Petit-Champlain durant l’automne, au moment où les grands navires de croisière accostent au Port de Québec . Des milliers de passagers en profitent alors pour se diriger vers le Vieux-Québec et le quartier Petit-Champlain pour faire quelques achats et photographier tout ce qui peut l’être.

Couleurs d'automne dans le quartier Petit-Champlain dans le Vieux-Québec, automne 2018.
Couleurs d’automne dans le quartier Petit-Champlain dans le Vieux-Québec, automne 2018.

L’arrière-plan de la photo ci-dessus montre l’Escalier Casse-Cou           (Escaliers de la région de Québec), un endroit en hauteur très populaire à partir duquel de nombreux touristes peuvent prendre en photo une des ruelles les plus achalandées du quartier Petit-Champlain.

Une vue d'une partie du Château Frontenac et des montagnes en arrière-plan durant l'automne 2018.
Une vue d’une partie du Château Frontenac et des montagnes en arrière-plan durant l’automne 2018.

 

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Photographie sous la pluie dans le Vieux-Québec.

Pubs de Québec sur la rue St-Jean, dans le Vieux-Québec.
Pubs de Québec sur la rue St-Jean, dans le Vieux-Québec.

La photographie lorsqu’il pleut permet souvent d’obtenir des résultats assez intéressants, même si cela est un peu moins confortable pour le photographe.

Dans la photo ci-dessus, j’ai considéré en premier lieu un plan rapproché du pub anglais  Pub St-Alexandre et du pub irlandais Pub Chez Murphy’s sur la rue St-Jean, dans le Vieux-Québec. Les deux pubs appartiennent au même propriétaire; c’est une excellente façon de contrôler la compétition éventuelle.

Dans un deuxième temps, j’ai attendu que des piétons se présentent dans la scène en tenant des parapluies colorés. Cela prend parfois un peu de temps, la mode étant au noir. Les autos noires, les vêtements noirs, les chapeaux noirs, les parapluies noirs…!

Les reflets sur le trottoir et une lumière appropriée ont fait le reste du travail.

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Photographie de rue dans le Vieux-Québec.

Jeu de fontaines d'eau dans le Vieux-Québec.
Jeu de fontaines d’eau dans le Vieux-Québec.

Ce garçon vérifie la température de l’eau avant de se lancer à travers les jets d’eau de la fontaine située tout près de l’Hôtel de Ville de Québec, dans le Vieux-Québec.

La lumière des jets d’eau a nécessité une correction d’exposition de +1/3. La vitesse d’obturation a été fixée à 1/80, ce qui permettait de voir le garçon clairement au moment où il était momentanément moins actif. Cette vitesse permettait également de faire ressortir l’effet des jets d’eau tout en limitant l’ISO à 1250, même avec aussi peu de lumière. L’ouverture n’était que de 6.3, juste ce qui était nécessaire pour couvrir la scène.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un objectif Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM.

Une vie de chien dans le Vieux-Québec.

Vie de chien dans le Vieux-Québec.
Vie de chien dans le Vieux-Québec.

Il y a des chiens qui ont une vie plus difficile que le chien ci-dessus. Depuis des années, ce chien accompagne son maître qui travaille en tant que cocher dans le Vieux-Québec.

La photo a été prise à main levée en utilisant une vitesse d’obturation de 1/60, ce qui était très peu considérant la focale de 200mm. La règle veut que si l’on règle la focale à 200mm, il faille également utiliser au moins une vitesse d’obturation de 1/200 sec. . Mais la lumière était peu élevée et l’ISO déjà à 3200. Je me suis stabilisé le mieux possible en me servant d’un mur du Château Frontenac et cela a fonctionné.

L’objectif utilisé était un Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM monté sur un appareil-photo Canon 5DSR.

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

https://francoisouellet.ca/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-au-printemps/https://francoisouellet.ca/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-en-ete/