Une place spéciale en enfer.

Peu de temps après la conclusion du G7 tenu à La Malbaie, le conseiller principal de la Maison- Blanche pour le commerce, Peter Navarro a déclaré, lors d’une interview télévisée aux États-Unis, qu’il « y a une place spéciale en enfer pour le premier ministre canadien Justin Trudeau ».

Justin Trudeau n’a rien à craindre car, après vérification, il semblerait qu’il ne reste aucune place de disponible dans les limbes. En effet, les quelques places restantes seraient déjà toutes réservées pour les politiciens américains qui refusent depuis toujours de passer aux actes pour empêcher que des dizaines d’écoliers ne perdent la vie à chaque année à cause d’un contrôle laxiste des armes à feu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *