Archives de mot-clé : photographie de rue

Photographie de rue dans le Vieux-Québec.

Jeu de fontaines d'eau dans le Vieux-Québec.
Jeu de fontaines d’eau dans le Vieux-Québec.

Ce garçon vérifie la température de l’eau avant de se lancer à travers les jets d’eau de la fontaine située tout près de l’Hôtel de Ville de Québec, dans le Vieux-Québec.

La lumière des jets d’eau a nécessité une correction d’exposition de +1/3. La vitesse d’obturation a été fixée à 1/80, ce qui permettait de voir le garçon clairement au moment où il était momentanément moins actif. Cette vitesse permettait également de faire ressortir l’effet des jets d’eau tout en limitant l’ISO à 1250, même avec aussi peu de lumière. L’ouverture n’était que de 6.3, juste ce qui était nécessaire pour couvrir la scène.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un objectif Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM.

Une vie de chien dans le Vieux-Québec.

Vie de chien dans le Vieux-Québec.
Vie de chien dans le Vieux-Québec.

Il y a des chiens qui ont une vie plus difficile que le chien ci-dessus. Depuis des années, ce chien accompagne son maître qui travaille en tant que cocher dans le Vieux-Québec.

La photo a été prise à main levée en utilisant une vitesse d’obturation de 1/60, ce qui était très peu considérant la focale de 200mm. La règle veut que si l’on règle la focale à 200mm, il faille également utiliser au moins une vitesse d’obturation de 1/200 sec. . Mais la lumière était peu élevée et l’ISO déjà à 3200. Je me suis stabilisé le mieux possible en me servant d’un mur du Château Frontenac et cela a fonctionné.

L’objectif utilisé était un Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM monté sur un appareil-photo Canon 5DSR.

Performance acrobatique à Québec.

Une acrobate de Québec.
Une acrobate de Québec.

La composition assez étrange de la photo ci-dessus n’a été possible que parce que la jeune femme était suspendue en l’air par une corde entourant son bassin. L’interaction entre les deux personnes se fait verticalement : la jeune femme observe l’homme qui ignore sa présence.

Ci-dessous, une jeune femme se tient en équilibre parfait sur une main. Les deux photos ont été prises lors du RDV Québec 2017, alors qu’une foule immense visitait la basse-ville de Québec au moment de la visite des grands voiliers.

Performance acrobatique à Québec.
Performance acrobatique à Québec.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

Photographie de rue et vélo.

Photographie de rue et vélo.
Photographie de rue et vélo.

Le détenteur du vélo sera heureux d’apprendre que la chambre à air est encore en bon état, car il est évident dans cette photo qu’elle retient l’air. Pour que le vélo soit remis en état, il ne s’agira donc que de changer les deux roues, le cadre du vélo, la chaîne, le siège et les deux ailes.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

L’entrée idéale pour des élèves d’une école de Québec

École St-Louis-de-Gonzague dans la ville de Québec
École St-Louis-de-Gonzague dans la ville de Québec

En recadrant de façon très serrée une photo de l’entrée l’école St-Louis-de-Gonzague, dans la ville de Québec , il est possible de transformer l’accès des élèves à l’école.

Les étudiants sont alors invités à quitter l’école dès qu’ils ont le pied sur les premières marches de l’entrée. À une époque où l’école alternative et le virage environnemental sont à la mode, voici une occasion rêvée pour les étudiants!

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

Hastings Street à Vancouver, Colombie-Britannique.

Scène quotidienne sur Hastings Street, Vancouver.
Scène quotidienne sur Hastings Street, Vancouver.

Photo prise durant l’été 2016 sur Hastings Street
à Vancouver.

Il me semble qu’une telle scène se conçoit mieux en noir et blanc…

L’homme qui est allongé sur le trottoir, sous un soleil de plomb, tient dans sa main gauche un verre vide pour recevoir de la monnaie, si jamais il y en a.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

L’enfant avec un visage d’homme

Au Canada, on ne photographie pas une personne qui tient le rôle principal dans une photo à moins d’obtenir sa permission expresse. Cela vaut d’autant plus pour un enfant, où la permission des parents est requise. Sauf si, comme c’est le cas ici, il semble bien qu’il s’agisse d’un enfant mais avec le visage d’une autre personne que lui-même.

L’enfant est assis sur la base de la statue de Champlain, sur la terrasse Dufferin dans le Vieux-Québec. J’ai de la difficulté à comprendre sa physionomie, car son visage est au mauvais endroit sur le corps.

L'enfant avec un visage d'homme. Terrasse Dufferin, Québec.
L’enfant avec un visage d’homme. Terrasse Dufferin, Québec.

Je le prends rapidement en photo et j’agrandi cette dernière dans l’appareil-photo pour tenter de comprendre ce que je vois. Je réalise que l’enfant tient une image d’un homme adulte directement devant son visage.

L'enfant avec un visage d'homme (photo agrandie)
L’enfant avec un visage d’homme (photo agrandie)

Il y a un groupe d’adultes qui discutent non loin de là. Un des hommes appelle l’enfant qui descend rapidement de la statue. On m’explique que la photo que tient l’enfant représente le sensei d’un groupe de karatékas venus de Colombie-Britannique pour une compétition nationale de karaté de style Shotokan se tenant à l’Université Laval à Québec. Le mystère est résolu!!

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

Jeanne d’Arc et les oies blanches

Jeanne d'Arc et les oies blanches. Parc Jeanne d'Arc, ville de Québec, 2017.
Jeanne d’Arc et les oies blanches. Parc Jeanne d’Arc, ville de Québec, 2017.

Quand on veut faire de la photographie de rue, il faut continuellement se poser la question : « Qu’est-ce que je ne vois pas, mais qui est là? Qu’est-ce que je tiens pour acquis et qui mériterait une nouvelle approche? ».

Alors que je me dirigeais vers le Vieux-Québec, j’ai fait un détour par le parc Jeanne d’Arc. Ce parc est connu pour ses fleurs magnifiques et son immense statue de Jeanne d’Arc. Mais comment capturer la statue sans qu’elle soit accompagnée de fleurs?

Je regardais à droite et à gauche quand j’ai finalement levé la tête pour apercevoir, en arrière-plan, des centaines d’oies blanches volant à haute altitude, en route vers l’Arctique. Ces oies parcourent un trajet pouvant aller jusqu’à 4000 kilomètres lorsqu’elles quittent le New Jersey et la Caroline du Nord pour se diriger vers le nord du Canada. Quelques secondes plus tard, la pointe de l’épée de Jeanne d’Arc pointait vers les oies blanches, faisant un lien entre les deux sujets.

Sur une note plus théorique, pour ceux qui étudient la photographie, il est possible de voir dans la photo une ligne diagonale traversant la scène, passant par le devant du cheval, la cavalière, la pointe de l’épée et les deux lignes successives d’oies et se terminant dans le coin supérieur droit de la photo.

La photo a été prise avec un appareil-photo plein format Canon 5DSR muni d’un objectif Canon EF 85mm f/1.2L II USM.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue

Vous pouvez stationner mais vous ne pouvez pas.

Stationnement disponible mais interdit.
Stationnement disponible mais interdit.

La photographie de rue consiste également à remarquer les anomalies dans les affichages. Dans la photo ci-dessus, un établissement commercial vous offre de la place de stationnement, mais si vous utilisez le stationnement vous serez remorqué car c’est également interdit.

Sur la porte du commerce, on peut voir que plusieurs cartes de crédit sont acceptées. Donc, si on suit la même logique, vous aurez des problèmes avec les cartes affichées. Mieux vaut arriver avec Diner’s Club ou American Express. Les toilettes sont également disponibles pour ceux qui n’ont pas envie d’y aller. Le commerce en faillite est également ouvert sauf quand il est fermé.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue