La fête de l’Halloween à Québec.

Cette dame en noir était une des décorations dans le Parc Jeanne d'Arc, à Québec, pour l'Halloween 2018.
Cette dame en noir était une des décorations dans le Parc Jeanne d’Arc, à Québec, pour l’Halloween 2018.

L’Halloween est à l’honneur durant le mois d’octobre dans le parc Jeanne d’Arc, dans la ville de Québec. Plusieurs montages intéressants sont présentés au public chaque année. Les amateurs de photographie y trouvent toujours quelque chose de surprenant à capturer. En fin d’après-midi et en soirée, la baisse de luminosité ajoute un peu à l’aspect dramatique.

La photo ci-dessus a été légèrement désaturée au moyen de Photoshop de façon à redonner à la dame l’aspect sinistre et la présence qu’elle dégage lorsque le visiteur se trouve devant elle dans le parc.

 

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

Photographie de rue dans le Vieux-Québec.

Jeu de fontaines d'eau dans le Vieux-Québec.
Jeu de fontaines d’eau dans le Vieux-Québec.

Ce garçon vérifie la température de l’eau avant de se lancer à travers les jets d’eau de la fontaine située tout près de l’Hôtel de Ville de Québec, dans le Vieux-Québec.

La lumière des jets d’eau a nécessité une correction d’exposition de +1/3. La vitesse d’obturation a été fixée à 1/80, ce qui permettait de voir le garçon clairement au moment où il était momentanément moins actif. Cette vitesse permettait également de faire ressortir l’effet des jets d’eau tout en limitant l’ISO à 1250, même avec aussi peu de lumière. L’ouverture n’était que de 6.3, juste ce qui était nécessaire pour couvrir la scène.

La photo a été prise avec un appareil-photo Canon 5DSR muni d’un objectif Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM.

Une vie de chien dans le Vieux-Québec.

Vie de chien dans le Vieux-Québec.
Vie de chien dans le Vieux-Québec.

Il y a des chiens qui ont une vie plus difficile que le chien ci-dessus. Depuis des années, ce chien accompagne son maître qui travaille en tant que cocher dans le Vieux-Québec.

La photo a été prise à main levée en utilisant une vitesse d’obturation de 1/60, ce qui était très peu considérant la focale de 200mm. La règle veut que si l’on règle la focale à 200mm, il faille également utiliser au moins une vitesse d’obturation de 1/200 sec. . Mais la lumière était peu élevée et l’ISO déjà à 3200. Je me suis stabilisé le mieux possible en me servant d’un mur du Château Frontenac et cela a fonctionné.

L’objectif utilisé était un Canon EF70-200mm f/2.8L IS II USM monté sur un appareil-photo Canon 5DSR.

Pour d’autres photos de la ville de Québec, cliquez sur les liens suivants de mon blogue :

http://francoisouellet.ca/fr/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-au-printemps/http://francoisouellet.ca/fr/galeries-photos/ville-de-quebec-et-ile-dorleans-en-ete/

Performance acrobatique à Québec.

Une acrobate de Québec.
Une acrobate de Québec.

La composition assez étrange de la photo ci-dessus n’a été possible que parce que la jeune femme était suspendue en l’air par une corde entourant son bassin. L’interaction entre les deux personnes se fait verticalement : la jeune femme observe l’homme qui ignore sa présence.

Ci-dessous, une jeune femme se tient en équilibre parfait sur une main. Les deux photos ont été prises lors du RDV Québec 2017, alors qu’une foule immense visitait la basse-ville de Québec au moment de la visite des grands voiliers.

Performance acrobatique à Québec.
Performance acrobatique à Québec.

Pour d’autres photographies de ce genre, cliquez sur:

Photographie de rue