La stabilité politique selon Donald Trump

La population de l’Iran vient de réélire un leader modéré. Bonne nouvelle pour le pays et les voisins. Au même moment, Donald Trump, en voyage au Moyen-Orient, renforce l’idée d’une nécessaire diminution des tensions politiques dans la région.

Mais du même coup, les États-Unis annoncent la signature d’un contrat d’une valeur de 350 milliards de dollars avec l’Arabie Saoudite pour la livraison et l’entretien d’armements sur une période de dix ans. Et avant ce contrat, l’Arabie Saoudite était déjà au premier rang des pays de la planète qui dépensent le plus pour les armements.

L’Iran et l’Arabie Saoudite n’étant pas traditionnellement sur la même longueur d’onde, il est facile d’imaginer l’impact que ce contrat peut avoir sur les dirigeants Iraniens.

Si je ne m’entends pas bien avec mon voisin et que ce dernier signe un contrat de 350 milliards de dollars pour acquérir et entretenir des armes, je ne crois pas que ma réaction naturelle en sera une de compréhension et de stabilité, et encore moins de démilitarisation. Je vais tout d’abord me demander à quoi toutes ces armes pourraient éventuellement servir, et si je suis moindrement réaliste, j’imaginerai même qu’il y a des possibilités que mon voisin les utilise éventuellement contre moi.

Tous les pays du monde, même les pays dont on dit qu’ils sont « neutres », ont des intérêts stratégiques à défendre et promouvoir. Mais souhaiter une stabilité avec des contrats militaires de cette ampleur, c’est rêver en couleur.

Les chèvres de montagnes du Parc National de Jasper, en Alberta

Chèvres de montagne dans le Parc National de Jasper, Alberta, Canada en 2014
Chèvres de montagne dans le Parc National de Jasper, Alberta, Canada en 2014

La protection hivernale si efficace des chèvres de montagnes devient intolérable durant l’été, spécialement lorsque, comme en 2014, les températures s’élèvent à 38 degrés Celsius dans le Parc National de Jasper en Alberta, au Canada. Les chèvres ont alors un « look » un peu moins photogénique.

La photo ci-dessus, prise avec un appareil-photo plein format Canon 5D MKII, a été effectuée directement sur le bord de l’autoroute 93 au moment où des feux de forêt importants ravageaient des parties importantes du Parc National en 2014. Les autorités prenaient des décisions quotidiennes qui déterminaient si l’autoroute 93 serait ouverte durant la journée pour le trajet entre Lac Louise et Jasper. Nous avons eu accès au parc parce-que nous étions prêts tôt en matinée et dès 11h du matin, l’autoroute était fermée pour la journée.

Pour d’autres photos du Canada, cliquez ici: Photos du Canada

Simulation de vol: un Beech Staggerwing au-dessus de la Saskatchewan

Avion de type Beech Staggerwing au-dessus de la Saskatchewan.
Avion de type Beech Staggerwing au-dessus de la Saskatchewan.

La capture d’écran ci-dessus représente un aéronef virtuel de type Beech Staggerwing de la compagnie Carenado, en vol tôt en matinée durant l’hiver au-dessus de la Saskatchewan, au Canada.

Les maisons et la scène en général proviennent de la compagnie Orbx, à travers leurs produits FTX Global Base Pack, FTX Global Vector et FTX Global openLC North America.

Les nuages virtuels sont une création de REX Texture Direct and Soft Clouds. Il y a également une touche additionnelle fournie par l’utilisation de Cumulus X. La plateforme de vol virtuel utilisée était FSX.

En avril 2017, Orbx a de nouveau mis à la disposition des amateurs de simulation de vol de nouveaux aéroports virtuels pour l’Amérique du Nord et du Sud, et ce de façon tout-à-fait gratuite. Une raison de plus d’aller se promener en Saskatchewan!

Pour d’autres articles dans la catégorie “Simulation de vol”, cliquez sur le lien suivant : Simulation de vol

Une œuvre d’art laissée sur le sable de Willows Beach à Victoria, Colombie-Britannique

Oeuvre d'art sur la plage de Willows Beach, Victoria, 2014
Oeuvre d’art sur la plage de Willows Beach, Victoria, 2014

La photo ci-dessus représente un travail de création improvisée qui a été effectué sur la plage de Willows Beach à Oak Bay, une municipalité de Victoria, Colombie-Britannique. L’œuvre, créée un après-midi d’été de 2014, était légèrement en retrait sur la plage et, par chance, n’a pas été endommagée lorsque l’auteur(e) a quitté les lieux.

Cependant, en début de soirée, un groupe de jeunes a installé un filet de volleyball sur la plage, non loin de l’endroit où se trouvait cette création originale. J’ai aperçu ces yeux dans le sable au moment où je prenais une marche et, voyant le ballon de volleyball atterrir régulièrement tout près de l’œuvre, j’ai cru bon de prendre une photo pour immortaliser le travail.

Des coquillages et des roches de multiples couleurs ont été assemblés d’une main de maître pour rendre ces yeux très réalistes et pleins de vie. Il faut noter que l’artiste a même pris soin de faire un œil plus petit que l’autre, comme il se doit pour ajouter de la profondeur. Il y a même quelques coquillages blancs qui ont été ajoutés au centre des yeux, histoire de représenter les reflets et de donner toute sa force à cette création. Un vrai travail de pro!